Question existentielle pour un homme : slip ou caleçon ?

Slip ou caleçon, un débat toujours d’actualité et de plus en plus mouvementé depuis que les femmes s’en mêlent. Car c’est vrai, le sous-vêtement est avant tout une question d’hygiène et de confort, mais c’est aussi une question d’esthétique et de sex-appeal. Chacun défend sa partie avec des arguments de taille. Et que diraient ces messieurs si en plus, le boxer s’invite également dans la conversation ? Tour d’horizon de ces accessoires qui peuvent faire la différence au quotidien.

Vintage et hot avec le slip

Par vintage, il ne s’agit pas du slip kangourou de l’arrière grand-père qui n’est jamais sortie de sa Savoie natale mais d’un slip moulant qui met en valeur kiki. Le slip est remis au gout du jour, et il n’y a rien de mieux pour un homme avec des tablettes de chocolat que les slips. Le slip tient les parties intimes bien au chaud et les maintient bien calées quelques soit l’ampleur du pantalon ou du short qu’on met avec. Pour la femme, le slip homme est beaucoup plus suggestif surtout pour celui qui en a dans la braguette. Un seul hic pourtant, plutôt deux même : l’élastique du slip ne met pas à l’aise et les parties ne sont pas suffisamment aérées, en plus c’est carrément inesthétique pour un homme ventripotent.

La liberté de mouvement avec le caleçon

Le caleçon connaît un grand boom depuis les années 1980. Le caleçon est pour l’homme ce que la lingerie fine est pour la femme. Qu’il s’agit d’enlever un jean, un costume ou une tenue de sport, la vue d’un caleçon à motif ou à carreau de couleur chaude et sexy fait craquer instantanément la femme. De plus le caleçon a la carte du confort à la main. Il ne sert rien, il aère tout. Mais il présente quelques problèmes de taille. Premièrement : l’érection, surtout si c’est en public, il faut avouer que le caleçon est le dernier des accessoires à pouvoir masquer cette situation gênante. Deuxièmement, lisser son caleçon pour qu’il rentre dans le pantalon fait perdre du temps. De plus, ce n’est pas l’idéal pour mettre à l’intérieur d’un jean slim ou de tout autre pantalon serré. Le caleçon n’est pas le bienvenu sur un terrain de sport, il fait balancer les parties intimes et peut même les dévoiler accidentellement.

Le boxer, un petit malin qui peut profiter de la situation

Le boxer est à mi-chemin entre le slip et le caleçon. Moulant comme le premier, assez long comme le second, il peut convenir à tout type de silhouette. Le boxer assure maintien et confort et ces deux qualités lui font gagner actuellement une plus grande part de marché. C’est aussi l’allié d’un corps athlétique. Un seul problème : les bords inférieurs du boxer ont tendance à remonter le long de la cuisse pour se ficher dans l’entrejambe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *