La collaboration H&M et Balmain

BASL

Récemment, la marque suédoise H&M a su faire parler d’elle à l’aide de la collection Balmain. Quelle est l’origine de tout ce buzz ? Un rabaissement général sur l’ensemble des produits dans certaines boutiques de la région parisienne mais aussi dans de nombreuses grandes villes.

“Une collaboration nouvelle mais pas une première”

L’opération menée conjointement par H&M et la marque Balmain ont créé ce que l’on peut appeler un succès au niveau marketing et commercial. Tout ce best-seller a été pensé par la marque H&M et Olivier Rousteing, le directeur artistique de chez Balmain. Possédant un important carnet d’adresse et étant très à cheval sur l’actualité de la mode, le directeur artistique de chez Balmain a réalisé une nouvelle prouesse dans le monde de la mode.

Une opération mondialement mal-organisée

Bien que la communication de l’évènement ait été relayée rapidement, l’organisation, quant à elle, n’était pas du tout au rendez-vous. « Nous avons eu droit à des débordements de tout part » signale un des clients qui faisait la queue devant une boutique H&M depuis la veille de l’évènement. Les scènes les plus folles ne se trouvaient pas uniquement en France. Cet évènement a été lancé dans bien d’autres grandes villes de la mode tel que Londres et les images restent identiques.

Des scènes surréalistes d’émeute devant les magasins

Comme à chaque évènement d’une telle ampleur au niveau commercial, nous retrouvons des scènes dignes d’un film. Des bousculades dans les allées aux « vols » de produits aux mains d’un autre client, tout était réuni dans les nombreuses boutiques de H&M. Pour faire encore plus dans le surréalisme, le directeur artistique Olivier Rousteing a annoncé qu’il se rendrait sur place pour assister à ces festivités sans préciser le lieu exact.

Des produits hors de prix

Cette association entre deux marques se trouvant sur des plans économiques à l’opposé l’un de l’autre est pour le peu hors du commun. Cela nous amène sur un territoire d’achats complètement nouveau, autant pour les habitués de la Haute-Couture Balmain mais aussi pour les abonnés de la marque Suédoise H&M. D’un côté nous avons les « luxueux » qui ne sont pas familiarisés avec la foule, le temps d’attente. D’un autre côté nous retrouvons les clients « lambdas » de tous les jours qui n’ont pas les moyens pour s’offrir des produits aussi chers.

Au final, cette unification entre un célèbre prêt-à-porter et une maison de la Haute-Couture aura sans doute permis de faire un bon nombre de chiffres d’affaires. Mais il faudra quelques semaines aux collaborateurs pour évaluer les bénéfices exacts.

]]>

arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page